Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2017-02-25T19:01:44+01:00

Mon témoignage: bipolaire de type 1 (3ème partie)

Publié par Bipolaire Life

2009 suite

Après des mois d'efforts, des mois sans alcool, tout explose dans ma vie. Retours du soleil, retours du moral, j'ai des amis qui reviennent, des petits boulots, je commence à sortir la tête de l'eau.

Mes journées sont très remplies, beaucoup trop même. Je suis en colère contre mon maris et cette colère se transforme, en rage, en haine pure. Il me dégage chez ma mère car il ne peut plus me voir, je lui sort par les yeux. Bien sûr ma mère a déjà des squatteurs chez elle, c'est toujours aussi pourris, pas de salle de bain, ni de toilettes dignes de ce nom. Et l'alcool, les 8°6, les bières bien fortes, je tiens le coup un peu mais je ne met pas longtemps à faire le grand plongeon et boire avec eux. Tous les jours on consomme des cartons de ces bières, 50 cl, et j'en bois jusqu'à 10.....La crise maniaque ne se fait pas prier, et c'est l'explosion ultime. Je déconnecte totalement et fait n'importe quoi, quand je dis n'importe quoi, c'est l'apothéose de toutes mes conneries. Et vas-y que je fricote avec un gars uniquement parce qu'il me regarde avec ses yeux de cocker. Prise d'alcool, de coke, hyper-sexualité, prise de risques, colères noires, très noires, violence extrême même avec les gens de ma famille d'un certains âge....

Cela se terminera par une très mauvaise soirée chez ma mère, ou mon maris est venu avec les enfants. Ils restent dormir sur place pendant que je joue aux dominos. Au petit matin, la bouche en fleur tout le monde sait que je n'ai pas dormis avec eux.....j'ai fais des conneries (je ne vais pas faire un dessin...c'est pas ma faute, faut jamais me faire les yeux doux) alors que tout le monde à proximité....Je rentre chez moi dans une ambiance tendue essayant de noyer la vérité, de la détourner.....Fin de l'été et la seule solution reste l'hospitalisation.

3 mois d'hospitalisation plus tard, mon mariage est mort, je dois déménager, sans mes enfants pour le moment. Pour la première fois de ma vie, je dois vivre seule et je ne sais pas faire. Je reste seule toute la journée dans mon lit, je ne sors que pour les enfants, le reste du temps je vis au lit. SOLITUDE fatale, mes amis sont restés du côtés de mon mari, je me retrouve isolée, pauvre dans un taudis.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Bipolaire 22/10/2016 18:14

Quel beau témoignage sur votre trouble bipolaire de type 1 . C'est poignant, touchant et criant de vérité sur la vie de beaucoup de bipolaires malheureusement, Courage à vous,

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog